Page d'archive 8

Régis un est con

11h35
Assis face à mon ordinateur, je pianote frénétiquement les touches de mon clavier, je lève la tête quelque fois, et fait semblant d’être débordé. Ce boulot me saoule, enfin plus les personnes qui y bosse que la mission qui m’a été confiée.

11h36
Régis débarque dans le bureau, l’expression généralisée par les nuls da
ns les années 90 « Régis est un con » n’a jamais été aussi bien portée que par notre Régis national.

 Réplique non aboutie du jeune cadre dynamique, image qu’il essaie tant bien que mal de donner alors qu’il n’est ni jeune, ni dynamique. Oreillette Bluetooth greffée à l’oreille, il entre dans le bureau et crie ses ordres, au travers de cette technologie sans fil dernière génération, à la pauvre secrétaire qui lui sert de larbin.
Chaussure italienne bas de gamme, jean gris sale plutôt que noir, joue joufflue et boule à zéro il est l’archétype du bon français de base. Dire que ce type à porté plusieurs années un
e perruque immonde ne vous donne pas encore assez la mesure de ce personnage.

Je me demande encore comment à t-il réussit à se reproduire…

Il avance vers moi avec cet air si confiant, pensant à coup sur que si la terre s’arrêtait de tourner il lui suffirait de taper du talon pour relancer la machine. Il tend son bras vers moi, ses doigts difformes veulent entrer en contact avec ma main pour respecter ce protocole imposé par la politesse.

 L’image de Chantal Loubry et la tête d’abruti d’Alain Chaba se projette dans mon esprit, je lui sers la main et lui tends le plus hypocrite des « Bonjour Régis, comment allez vous ? » alors que le « Régis est un con » sonne dans ma tête comme un sale refrain de tube d’été. Comment peut on être bête à ce point, je viens de lui poser une question ouverte, il à pris l’ouverture le petit con, je suis bon pour écouter le récit de sa vie minable…

11h53
Voyant au travers de mon visage tendu les cris de famine de mon estomac, il abrège et me dit qu’il m’a laissé son devis. Je l’ai jeté de la liste de nos fournisseur il y a un mois après que Big Boss m’ai demandé de vérifier s’il n’abusait pas un peu sur les tarifs.

 Conclusion 30 à 40% plus cher que la concurrence, et cela fait 5 ans que ca dure.

 

Régis n’est pas si con que ça on dirait…

 

homme_bluetooth

 

Bonjour à toi internaute perdu.

Je te souhaite la bienvenue, à toi explorateur de la toile.

Toi qui va parcourir ces quelques pages, je te demande tout d’abord la clémence. La clémence car je suis débutant dans l’art de l’écriture. Ce n’est pour moi qu’un défouloir, je frappe sur les lettres de mon clavier comme le boxeur frappe au visage de son adversaire, déverse ma surcharge intellectuelle comme le boxeur déverse sa violence.

Tu partageras donc, puisque c’est un blog que tu visite (faut-il le rappeler ?), mes sentiments du moments, mes critiques souvent acerbes mais que je tacherais de rendre juste au possible.

En tout cas, bonne lecture…

Jack Corbeau Boxeur.


1...45678


une maman a Istanbul |
Monologue : abia avec son... |
tireuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma boîte à émotions
| Journal de la Bioénergie
| Uzap !