Un petit plaisir de plus pour moi, les phrases qui ressemble à un dicton, une citation, une expression commune mais qui n’en sont pas. C’est pas ca mais presque et c’est un régal à écouter et à utiliser….
N’hésitez pas à m’en faire partager !

 Made in Aveyron…
A tire l’aligot.
–> A utiliser de préférence durant les repas…

Une épée qui pue…
Ce type vit avec les pieds d’Amocles au dessus de la tête.
–> Dixit Conard le Barban.

 C’est la crise
Fauché comme un lapin en plein vol

-> Dixit un lapin crétin…

Tout feu tout flamme
J’en mettrais ma tête au feu

-> Ou j’en mettrai ma main a couper dans le feu (moins bien quand même)…

 Le livre et la pipe…
Mettre le pied à l’encrier

->Je ne cite plus ma source, elle va finir par me faire de l’ombre.

 Mauvais accueil…
On est reçu comme des portes de prison…
->Entendu en direct dans mon bureau, je vous la donne comme le j’ai reçue.

Romanesque…
Ca se lit comme du petit lait….

->Elle vient de moi celle-la (j’étais fatigué)

 Espagnole ?…
On est pas sortis de la berge

->Une de mes préférées…

Alphabétisant…
On va mettre les point sur les « j »
->Elle est mignonne tout plein celle-ci…

Question d’ouverture…
C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres…
->De loin ma préférée, elle est de Gad Elmaleh.

A point nommé…
Il faut remettre les pendules à leur place…
->Encore une contribution d’Elodie (il faut rendre à César ce qui appartient à César).

Retour vers le passé…
Du passé faisons table basse…
->Encore un coup d’Elodie, cette petite phrase passe direct dans mon top 10.

Question de timming…
Chacun voit midi à sa montre…
->Petite contribution d’Elodie (ça doit être cool les réunions avec elle…)

Coin coin…
Ca ne casse pas quatre pattes à un quatre quatre
-> Pas le genre de phrase à faire à quatre pattes…

Made in Espano-America…
Astalavista Good bye
-> Un mode de salut international…

Georges W.Bush en puissance…
Ce type à plusieurs fusils à son arc.
-> Contraction de : Avoir plusieurs flèche à son arc et un fusil (ce qui est assez bizarre quand même).

Pour les réveils difficiles…
J’ai grave le cul dans le pâté.
-> Contraction de : j’ai la tête dans le cul, et j’ai la tête dans le pâté.

Pour un service rendu…
Je te dois une fière chandelle du pied.
-> Contraction de : Je te dois une fière chandelle et tu me tire une aiguille du pied.

12 commentaires à “C’est presque ca…”


  1. 0 astarté 6 juil 2011 à 10:41

    après les quelques clics émouvants, par hasard sur le mensonge, la lecture du jeu dangereux de votre double vie, si proche de la mienne, j’aime votre fond, votre forme, et maintenant même je ris, merci

  2. 1 Elodie 18 oct 2011 à 19:00

    Je suis stupéfiée…
    Vous y avez pensé aussi à ces choses qui m’amusent au plus haut pour(poing).

    C’est bien : enfin un blog qui remet les pendules à leur place…

  3. 2 Elodie 29 oct 2011 à 18:55

    Il a pris du plomb dans la tête
    ou, variante,
    cela lui a mis du plomb dans l’aile

    Du passé faisons table basse

  4. 3 jackcorbeausauvage 31 oct 2011 à 14:05

    …Du passé faisons table basse…C’est vraiment de la classe internationale, j’adore, il faut que toi aussi tu ouvre un blog parce des comme celles-ci j’en veux des dizaines !!!

  5. 4 Elodie 31 oct 2011 à 23:49

    Dis-moi Jack, pour faire ce blog, qu’est-ce qui t’a mis le pied à l’encrier ?

  6. 5 Elodie 31 oct 2011 à 23:57

    A utiliser avec parcimonie en réunion :
    « oui, mais alors c’est reculer pour mieux se faire sauter »

  7. 6 jackcorbeausauvage 2 nov 2011 à 7:45

    …Ce qui m’a mis le pied à l’encrier (j’adore…), deux choses, la première, de ne plus me limiter, ne plus me dire que je ne suis pas capable, qu’il appartient aux autres de créer et que je ne suis pas disposé aux arts (martiaux, de la cuisine, de l’écriture, de la peinture…) Mais aussi, parce que mon cerveau est boulimique, j’ai beaucoup de mal à parvenir au vide mental, au repos cérébral, j’ai constamment besoin d’imaginer, d’extrapoler, hier j’ai déliré deux heures sur les talonnettes d’un mec, imaginant sa vie à partir de ce détail….

    Et c’est épuisant à la longue, il existe un concept taoiste qui dit que l’existant et l’inexistant sont la même chose, ils n’ont juste pas le même état. Mes pensées existent quand elles sont dans mon crane et elles disparaissent quand je les écris…

    Et pour répondre à ta question, je pense qu’il faudrait te lancer toi aussi, ne laissons pas aux autres ce que nous sommes mieux capable de faire…

  8. 7 Elodie 19 nov 2011 à 16:07

    Je ne sais pas si elles disparaissent du cerveau quand on les écrits ou si au contraire elles se reconfigurent alors dans le cerveau pour la suite.

    Me lancer ? pourquoi pas, mais cela demande fort mûrissement. J’ai trop souvent jeté le manche avant la poignée pour savoir que l’on risque souvent de se retrouver fauchée comme un lapin en plein vol.

  9. 8 Elodie 29 nov 2011 à 20:33

    Et j’en mettrais ma tête au feu…

  10. 9 Rêveuse 30 nov 2011 à 14:16

    Tiens je pensais à toi là…Pourquoi? Je ne te vante plus les capacités intellectuelles de mes chères collègues….Un exemple? « Boudiou je cherche je cherche mais autant chercher une anguille dans une botte de foin »…Dis cher Jack? Tu trouves pas qu’il y a aiguille sous roche là? Et oui elles ont pas la lumière à tous les lustres…(Oups^^)

    Ta première fan ^^

  11. 10 Elodie 30 nov 2011 à 20:05

    Alors là, il faut mettre la barrière très haut.

    Ta fan(e) de radis

  12. 11 jackcorbeausauvage 30 nov 2011 à 20:37

    …Elle est trop mortelle celle la…Hier j’en ai fait une a ma femme, sans le vouloir…Mais impossible de m’en souvenir…

Laisser un commentaire



une maman a Istanbul |
Monologue : abia avec son... |
tireuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma boîte à émotions
| Journal de la Bioénergie
| Uzap !