Archives pour la catégorie Nouvelle semaine

Acteur Studio…(Semaine 06)

Acteur Studio...(Semaine 06) dans Nouvelle semaine 017E00D704028592-photo-gerard-mauvais-filmLundi, une nouvelle semaine qui démarre, nunuche à bravé le froid et la neige, j’ai sauvé un Kangoo du fossé avec ma voiture de Papa, pour ce coup de main gracieux j’ai refusé la bouteille de blanc, celle de rouge, le colis de charcutaille…Bizarre qu’un simple coup de main doit obligatoirement être rétribué. A la limite chanter l’International à quatre dans le fossé de la RN112 avec la neige à hauteur des genoux et les joues aussi rouge que le drapeau communiste aurait été la juste rémunération de mon sauvetage mécanique.

 Enfin, pour continuer dans les bizarreries, je suis content de reprendre le bureau, et confidence pour confidence, il me tardait d’aller au boulot ! Ben oui, -13 °C degrés dehors, de la neige, des routes dangereuses, des reporters frigorifiés qui nous poussent à rester chez nous, sous la couette pour ne pas monter le chauffage et ne pas faire flipper EDF pour rien…

 Alors week-end couette et télé. J’allume la téloche (fan des années 80) et je tombe sur un reportage vis ma vie de femme cougar déprimée alcoolique et adepte du triple fist fuck, totalement absurde mais assez révélateur du niveau intellectuel de nos concitoyens (oui, je sais, les adeptes du fist fucking votent, c’est illogique mais c’est comme ça, ceux du tunning votent aussi c’est pour dire…). J’abandonne donc mon opium visuel pour un joint cinématographique : Transformeurs 3.

 Le premier volet se résumait à héroïsme, belle voiture et grosse poitrine, ce qui pour un homme aussi basique que moi suffit avec quelques bonnes vannes, à me satisfaire. Mais ce troisième volet, quelle misère, même pas une scène de cul pour sauver du naufrage ce film totalement pourri. Je ne critiquerais jamais un navet s’il possède au moins une scène un peu chaude du cul et qui me mettrait en bonne condition pour l’entracte. Mais transformer 3 c’est le néant totale, je vais demander à ce que l’on me rembourse mon téléchargement illégal.

Mais si je m’étais arrêté là passe encore mais non, il a bien fallut combler ce dimanche moisi avec un autre film. J’ai choisi un film de mec, voila que ma belle choisit un film de fille.

 Dream house, la bande annonce est pas trop mal. Mais 10 minutes de film et on tombe à deux pieds joint dans les clichés des films de bon républicain américanisé…Famille de blondinet aux sourires impecs, des « papa j’ai peur, protège moi » à tire l’aligot, que des dialogues pour personnes âgée atteinte d’Alzheimer en somme. Et puis il fait même pas peur ce film, à la limite si un peu, si on regarde de près le jeu des acteurs là s’est flippant. C’est peut être pour cette raison qu’ils l’ont classée dans les films d’horreur… Alors à 17h je me reporte sur un peu de sport télévisuel, j’envoie stade 2 avec un morceau de saucisson du pays au piment d’Espelette (qui sera ma seule satisfaction du week-end) et je tombe sur un concours de suçage de bite (jusqu’à la garde) : « nous avons reçu le premier prix pour le meilleur présentateur, meilleur magazine de sport »…Faut dire aussi que c’est le désert au niveau de la concurrence…Pff ça ou un film de boule, y’a que la bande son qui change…

 Enfin, aujourd’hui je suis content, je suis au boulot, avec les cas sociaux qui parasitent mon bureaux, mais qui sont tellement attachant quand ils m’offrent des « j’en ai par-dessus le système », oui j’adore le boulot !

 

Jack Corbeau Fixe + Prime….

Une nouvelle semaine, voire même une nouvelle année…

Une nouvelle semaine, voire même une nouvelle année... dans Nouvelle semaine

…Nouvelle année, je tente de prendre quelques bonnes résolutions, j’ai déjà arrêté de fumer depuis le 11 décembre, je m’applique deux entrainements à la maison en sus de mes deux entrainements hebdo, j’arrête la charcuterie et le sel, et je reprends ma rubrique « nouvelle semaine ». Et comme toute nouvelle semaine un nouveau mot, une nouvelle citation, et en cadeau de cette nouvelle année, une expression à peut prêt !

Le nouveau mot de cette semaine est « sus » utilisé ci-dessus. « Sus » signifie tout simplement « en plus », mais faut avouer que c’est bien plus la classe style renaissance… Pour la citation, je n’en connait pas l’auteur mais je la trouve terrible : « méfie toi de l’homme dont le ventre ne bouge pas quand il rit ». Elle est mignone…

Et mon a peu près de la semaine, une petite merveille : « Ce type à les pieds de Damoclès au dessus de la tête ».

 

Jack, Corbeau résolutionniste (comme tout le monde…)

Yourte nature…(Semaine 43)

Yourte moderne

 Nouvelle semaine, et nouvelle rubrique, décidément les quelques commentaires d’Elodie auront entrainé des modifications importantes sur mon blog, comme quoi, les femmes auront toujours le dessus sur moi. Cette nouvelle rubrique, des phrases toutes faites, qui deviennent soit risibles soit insupportables…

 Nouvelle semaine qui fait suite à une petite excursion en yourte, chez un ami cher (même plus), même pas baba cool, même pas altermondialiste, même pas communiste, même pas anticonformiste, juste désireux de ne pas devenir esclave de son temps. Il est toujours surpris que j’aime abandonner mon confort pour venir chez lui, mais comment vous dire, pour les amateurs de Tolkien, ca yourte c’est un peu le Foncombe des Elfes…

 Chez lui, il n’y a pas de contrainte, pas de télévision, les panneaux solaires alimentent quelques lupiotte, mais chez lui, il y a une chose qui manque dans notre société individualisée : « des gens ». Oui, très bizarrement il y a chez lui des gens, ces humains assez lointains, souvent très louches, mangeur de produit bio, pratiquant de Tai-chi, ces gens que Jean pierre Pernault caricature chaque midi, ces gens qui n’ont pas besoin d’une voiture rutilante, qui se demande bien pourquoi j’ai acheté un écran plat, pourquoi je prends un anti inflammatoire quand j’ai mal aux dents alors qu’un clou de girofle en contient tout autant…

 Comme j’aime aller chez lui, discuter jusqu’à deux heures du matin, manger une tarte aux marrons et boire un thé sans sucre. Comme j’aime comprendre que je suis emprisonné par mon confort, par les 14 hauts parleurs de ma voiture, par mon chargeur 6 DVD, par ma cafetière la classe à Palavas, par ma situation sociale, par l’image de mec bien que j’envoie à la gueule du premier beauf de France que je croise, par ma culture médiocre et mon bon français d’apparence.

 Retour à la nature, retour à la simplicité, c’est assez effrayant car on se retrouve au final face à soit, face à ses semblables, sans apparat, sans bling bling pour se cacher…

 

Jack Corbeau esclave malgré lui…

Perle du désert… (Semaine 42)

Perle du sudUne nouvelle semaine démarre, c’est une semaine qui fait suite à 8 jours à Marrakech, et je retrouve mon quotidien, mes collègues, ma petite vie réglée au millimètre, mes petits rituels au combien rassurant…

Mais j’ai encore les odeurs d’épices dans le nez, le gout du tajine de shérif dans la bouche, les chanteurs espagnol de l’hôtel Marmarra dans les oreilles, et ces avenues immenses aux orangers magnifiques…

 Une semaine de merde pour faire oublier une semaine de rêve. Je repense au capharnaüm qu’est cette ville, comme j’ai été les deux premiers jours sur mes gardes, complètement déstabilisé face à tant de monde, à tant de mouvements et à tant de proximité… Et puis, ils sont quand même amusant ces Marocains, respect des principes de l’Islam, les femmes à demie voilée dans les rues et même pas un tiers de leur peau recouverte en boite de nuit.

 Comme il est bon de sortir de chez soi, d’aller à la rencontre des autres, de découvrir, de rencontrer, j’ai des paillettes plein les yeux, des souvenirs plein la tête. Alors il me faut écrire un peu pour passer à autre chose, laisser mes souvenirs ici et reprendre possession de mon esprit afin de me remettre au travail.

 Pour continuer dans l’ambiance un petit proverbe arabe cette semaine : « La vie est un désert dont la femme est le chameau »

 

Jack Corbeau Mashi Moshkil…

Une nouvelle semaine démarre (21/2011)

NutellaUne nouvelle semaine démarre, reprise de mes habitudes, reprise du métro boulot dodo, mais j’aime. J’aime le matin, je suis seul, toujours, reste avec ses pensées sans véritable sens que sont celles des rêves. Et puis, j’aime surtout le matin parce que ça commence par la nourriture…

Vingt bonnes minutes me sont nécessaire pour prendre mon petit déjeuner, je me lève pourtant à six heures, mais ma cafetière quartes roues motrices fait un café merveilleux, le genre de café qu’il faut savourer, le style de café qui ne ce boit que par de courtes gorgées. Et puis une belle tranche de brioche bien fraîche, et évidement une large couche de Nutella.

 Mais ce matin, le pot de Nutella est terminé, bizarrement une intense émotion m’envahie, je reste prostré, avec ce caleçon tendu par la gaule du matin qui me rappel chaque jour que je suis jeune et encore bien vaillant, oui, je reste comme attristé que le plaisir simple de manger ce pot de Nutella se termine aujourd’hui.

 Le Nutella du matin, belle représentation de ces plaisirs anodins, de ces petits tout qui font ces petits riens. J’observe le pot vide, représentation parfaite du sens de la vie si le plaisir en est absent, et puis je me dis qu’il est que 6h15 et que je serais trop con de me mettre à philosopher à une heure pareille, et en plus sans avoir bu mon café…

 Alors cette histoire de Nutella me donne l’idée de la citation de cette semaine : « Lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide. »

 Il faut aussi un mot dans ma chronique, alors je pense au sujet débat du moment, à de la politique et aux mots complexe qu’ils utilisent, donc aujourd’hui ce sera la définition de la souveraineté.

 

Jack, Corbeau Nutelliste….

Une nouvelle semaine s’achève…(16/2011)

Nouvelle semaine, la dernière avant 15 jours de repos… Il était temps, toute cette activité, ce surmenage m’ont déjà fait perdre 4 kilos, inquiétant en sachant que mon poids ne varie jamais et que je me nourri toutes les deux heures…livre_table_de_nuit

Enfin une nouvelle semaine démarre, plutôt s’achève devrais-je dire parce que je n’ai même pas trouvé le temps de taper quelques mots avec toute cette activité… Mais bon les vacances sont en ligne de mire, lecture, moto, escalade, nature, barbecue, volley entre amis, et puis travail aussi, quand même…

 Cette semaine : pane sèche d’idée…  J’ai terminé un roman de Michel Houellebecq, je n’y ai pas trouvé de mot compliqué, juste du cul, du cul et du cul, ce bouquin aurait pu largement être estampillé Made In TF1…

Je reprends donc Machiavel, le relâche au bout de deux pages… Ce n’est pas le fait que ce soit un homme dénoué de pitié qui rend la lecture difficile mais il aurait pu mettre quelques blagues dans ses écrits cela m’aurait d’avantage encouragé de continuer à lire…

Je me tourne donc vers Yagu Munenori, en lit en trois jours plus d’un quart, mais ces nom japonais m’écœurent à force…Et puis ces steaks en plus de porter des noms et prénoms imprononçable s’amusent à mettre avant le leur celui de leur grand père, père et/ou père adoptif, on en fini donc pas…

 Je repose Munenori sur ma table de chevet bien garnie, ouvre le tiroir, écarte mes ustensiles pour soirée de débauche, y trouve un RA Salvatore, j’avais commencé il y a quelques mois mais c’est vraiment pas sa meilleure période, et puis caché sous ce livre épais, « Chroniques de la haine ordinaire » de Desproges. J’avais lu d’un grand maitre que cet homme était un démystificateur, qu’il était prodigieusement intelligent, et puis j’ai toujours eu un faible pour les cons d’apparence…

 Alors un mot tiré de son livre, parce que le con à l’air de bien maitriser la langue française, le mot c’est misanthrope, je l’ai mainte et mainte fois entendu, mais j’admets avec humilité que je ne sais pas ce qu’il signifie vraiment alors ce nouveau mot est un peu pour moi.

 Bonne semaine à vous, je ne posterais pas avant un petit moment, vacances oblige…

 

Jack Corbeau Vacancier…

Une nouvelle semaine démarre (15/2011)

masque_tombeUne nouvelle semaine démarre, et ma vie continue d’être une succession d’histoires improbables. Cette semaine la vérité tombe, la nuit fait place au jour, les questions font placent à la réflexion.

 Cette semaine je suis bien dans la merde, tout simplement parce que la réalité me rattrape. J’ai encore la tête chamboulée, je connais la personne qui tient le fil tendu du récit. Ma dame mystérieuse est sortie de l’ombre, c’est révélée… Tout simplement renversant, le vertige me saisi…

 Alors un mot pour cette semaine, et forcément le seul mot qui me vient à l’esprit depuis le réveil c’est fantasmagorique…

 Et la citation, référence à un dicton congolais :

Un chien même avec quatre pattes ne peut emprunter qu’un seul chemin…

 

Jack, Corbeau tout chose…

Une nouvelle semaine démarre (14/2011)

poisson d'avrilPoufff, déjà la semaine 14, on est début avril et comme tous, nous avons eu droit aux blagues débiles du 1er avril…La pire pour mon boss, record man du monde dans la catégorie blague que l’on voit venir à 10 bornes.

Alors petit week-end tranquille, il a fait chaud, donc tonte de la pelouse. Avec ce beau soleil j’aurais bien aimé faire quelques peu rougir ma peau trop blanche, mais tout nouveau voisin que je suis, ca ne le faisait pas trop de sortir les pectoraux aux premiers rayons de soleil. Alors simple short et débardeur laissant apparaitre mes maigres biceps…

 Et moi, forcément quand je tonds la pelouse, mon esprit divague, je n’en reviens pas encore de voir tous ces voisins éviter mon regard, comme si partager un bonjour sonnerait pour eux comme rompre leur tranquillité. Ma voisine, la tête plongée dans ses plantations, réussissant à esquiver mes yeux plus d’une heure durant.

Moi qui descends tout juste de ma montagne, habitué au hivers rigoureux, à l’entraide, j’arrive en ville, et découvre l’ignorance civilisée des habitants des citées à la sauce United States of America…

 Mais bon, une nouvelle semaine démarre et comme à chaque fois un nouveau mot et une nouvelle citation. Pour cette fois-ci un mot qui me sort par les trous du nez (pour ne citer qu’eux) utilisé à tors et à travers par toute la classe politique : Stigmatiser…

 Pour la citation, une référence à un des meilleurs livres que j’ai lu, le Heihö Kendensho.

« Lorsque vous parvenez à la maîtrise du « non-sabre », le sabre de l’ennemi devient votre propre sabre. Alors vous agissez « à la pointe de l’instant » (…) Ainsi l’art du « non-sabre » ne consiste pas à s’emparer du sabre d’autrui, mais à utiliser librement les potentialités de chaque situation. »

 Une apologie de l’action dans le non agir…Un truc la classe à Dallas quoi…

 

Jack, Corbeau vide…

Une nouvelle semaine démarre (13/2011)

erotisme_japonaisTemps pourri, les semaines de merde s’enchainent, des 12 heures de boulot en transe, travailler plus pour gagner plus qu’il disait le nain, ouaip surtout travailler plus pour payer plus et profiter moins, m’enfin ne partons pas de suite dans un débat encore stérile de mauvaises idées politiciennes…

 Une nouvelle semaine démarre, quasimodo notre secrétaire coincée du cul est toujours aussi coincée, Nunuche est toujours aussi fatigante, je l’entends se plaindre en ce moment même, elle a du travail aujourd’hui, ca lui fait bizarre et surtout ca la fait chier au possible…
Il est tout de même bon de voir que certaines choses ne changent pas, je vous ferais découvrir lors de mon prochain post la plus grande énigme humaine qui partage ma vie : le comptable, mélange détonnant de Mick Jagger et de Britney Spears… Si si c’est vrai, je n’ai pas encore posté sur lui car c’est tellement énorme que très peu croyable…

 Aller, une nouvelle semaine démarre (enfin elle est déjà bien entamée mais je n’ai pas réussi à trouver ne serait-ce que quelques minutes) et de ce fait un nouveau mot et une nouvelle citation à découvrir…

La définition de la semaine : Hétéroclite. Pas si impressionnant que ca de prime à bord, mais c’est la mauvaise utilisation que l’on peut en faire qui rends ce mot magique.

Pour la citation, petite pensée à nos amis japonais. Ce peuple qui restera toujours une interrogation pour moi. Un peuple de dingue, qui pousse à l’extrême l’art, un peuple où la délation est reine, où la perversion la plus totale est synonyme de raffinement, où l’extrémisme est une qualité et où la phobie des étrangers est souveraine. Petites anecdotes amusantes sur ce pays, la taille moyenne mesurée après la seconde guerre mondiale était de 1m40, la représentation des poils pubiens est prohibée dans les films pornos, mais cela ne les dérangent pas de voir une femme se faire prendre par un extraterrestre tentaculaire….Bizarre vous avez dit bizarre…


Jack, Corbeau Japonisant.

Une nouvelle semaine démarre (12/2011)

Merde

Lundi, le soleil, la route qui mène à mon travail alimentaire, une nouvelle semaine pour faire place je l’espère à de meilleurs jours en comparaison de cette semaine de merde qui vient de se terminer… 42 heures de taf à bloc, 7 heures de route accumulés sur 5 jours, et une femme qui devient casse couille au possible.

Cette merde à commencée Mardi avec un terrible « Je ne comprends pas que tu ne me comprennes pas… ». Ouaip quoi répondre à cette phrase de merde, sans véritable sens, sans aucune réponse possible à part « ben, toi non plus ». C’est vrai qu’il faudrait aussi que tu comprennes que faire l’amour une à deux fois par mois ne me suffit pas, qu’il m’est bien trop difficile de te prendre dans les bras parce que l’envie de te faire l’amour est trop forte, de comprendre que j’ai l’impression d’être une mocheté sans nom, d’avoir l’impression d’être tellement laid que je ne suis plus désirable….

 Mais c’est vrai j’ai beaucoup de mal à comprendre le scandale qu’elle m’a fait parce que ma petite sœur m’apelle à 22h15, et qu’il est inscrit dans la bien séance morale, enfin dans sa seule limite de la politesse : les coups de fils doivent stopper à 22h pétantes.

Quand même, prendre un abattage pareil pour si peu, même si avec toute la psychologie de bas étage que j’ai lue, je comprends bien que la raison est fortuite et que seul compte pour elle l’envie de se défouler, et que je suis le moyen idéal pour se décharger de sa frustration…

 Alors je ferme ma gueule jusqu’à Jeudi, jusqu’à mon erreur fatale. Assis sur le canapé devant la télé, plateau repas sur les genoux, je me prends un bon morceau de pâté, et commets l’erreur monstrueuse de ne pas lui couper un morceau de pain :

« T’es vraiment qu’un enculé d’égoïste » me gratifie t’elle avec les yeux plein de colère.

S’en est trop, je bouillonne, tente de me maitriser, mais je n’y parviens pas.
Inspiration – Expiration… Relâchement des muscles du dos, mes trapèzes sont en feu…Inspiration – Expiration….

« Je suis sincèrement désolé ma chérie, il est vrai que je suis le roi des cons, j’ai quitté ma famille, quitté mes amis, me suis bougé le cul pour vendre notre maison, t’es poussé à changer de boulot pour que tu t’épanouisse enfin, t’es fait prendre conscience que tu était assez forte et assez brillante pour devenir enfin heureuse, je me tape tous les jours 1h30 de voiture, me casse la santé au boulot pour ramener de quoi vivre décemment, ne pas te montrer ma fatigue, rester souriant et attentionné malgré l’harassement et tout ca pour quoi ? Au final oublier de te couper le pain, putain quel abruti je fais, il faut être le roi des cons pour briser tous ces efforts et manquer ce simple geste de partage. En plus du pain ! Le même pain que Jésus multiplia et partagea avec les apôtres, l’emblème de la culture Française, non je suis vraiment impardonnable…

 Enfin, la semaine qui vient de passer à été bien pourrie pour moi, j’espère que d’avoir couché ses quelques mots rempli de colère m’apaisera… Et puis, il fait beau, je vais enfin sortir ma bécane, refaire corps avec la machine, vibrer au son rauque de l’échappement de mon 600cm3.

 Alors une nouvelle semaine démarre, et bien sur un mot et une citation. J’ai choisi un mot marrant cette semaine, enfin moi ca me fait marrer : Patibulaire.

Et pour la citation : « Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire » qui résume bien mon état du moment…

 

Jack, Corbeau sur les nerfs.


12


une maman a Istanbul |
Monologue : abia avec son... |
tireuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma boîte à émotions
| Journal de la Bioénergie
| Uzap !