Pris par la peur…

Pris par la peur... dans La vie au travail 6698208975_2e9d5c8344…Humm tellement longtemps que je n’ai pas écrit ici, comme un signe, visiblement je n’ai même plus le temps de me parler moi même… Me voici à la croisée du chemin, j’ai voulu, guerrier comme je suis, ne pas plier, aller au combat et mourir comme un brave. Je suis mort sur le champ de bataille professionnel, et j’ai finalement pris la décision de démissionner, de bomber le torse et de m’affirmer.

Plus que 4 jours et je serais devant le néant du travail, moi le sur-actif, moi l’excité du clavier, moi qui aime tant la sueur et la compétition. Me voilà bientôt mon propre boss, mon patron sans travail…Quelle pression…

…Il est venu aujourd’hui, jeune, rugbyman, souriant et charmant, mon futur successeur réussira sans peine à m’effacer de la mémoire de mes collègues, je leur donne quelques mois pour m’oublier. Pfff, quelle merde cette existence constante en rapport aux autres, être un être sociale conscient de cette sociabilité est si difficile pour moi. Je ne serais plus celui qui « fait trop de truc de fou », celui pour lequel on écarquille les yeux quand je fais des travers avec ma voiture à papa sur la neige, je ne serais plus celui qui « met trop une ambiance de dingue », celui qui attire le regard des autres a été remplacé… Je m’en vais pour attirer mon regard sur moi…

Je me regarde maintenant et j’ai peur, de quoi suis-je vraiment capable? n’est-ce pas un paris trop fou ? Seul l’avenir me le dira… Je me contente de vivre le présent, le maintenant, quand tout ces petits cons que je croise me disent « c’est ton dernier lundi !!! » Oui, je sais, à chaque truc que je fais je me dis que c’est le dernier…

Je m’en vais quérir la liberté professionnelle, je ne suis qu’un malheureux qui a tellement été privé qu’il veut a présent tout, et je me demande quand mon ambition démesurée se jouera de moi… Putain, c’est vrai que ca fait du bien de venir déprimer ici avec ma petite Mélody Gardot qui me susurre à oreille d’aller me rouler un pétard autour d’un Whisky pour me faire plonger un peu plus…

Et puis je suis de nouveau ici, pour dire aux quelques fou qui lisent mes textes, que celui-ci sera le dernier. Jack le corbeau sauvage sera au chômage d’ici vendredi, j’en profiterais donc pour créer un nouveau personnage pour vous raconter à vous, à d’autres et aux robots des moteurs de recherche les tribulations d’un jeune cadre dynamique aux dents de requin au chômage, et promis juré il y’ aura du fight et du cul…

J’y suis finalement, devant l’avenir, devant l’incertitude, devant le frisson dont j’ai constamment besoin, tel un stratège j’ai tout mis en place, reste à ce que le plan se déroule sans accrocs et çà devrait le faire…

Jack, Corbeau disparu…

4 commentaires à “Pris par la peur…”


  1. 0 erato 8 juil 2012 à 2:00

    …..elle est bien trop facile je sais, mais parfois je ne sais pas résister à la facilité….sans accrocs cher corbeau mais avec les crocs, pas possible que ce ne soit pas la classe, la vraie ……

    bon vol …..

  2. 1 Angie 9 juil 2012 à 20:07

    Triste…ou pas…il faut achever une chose pour pouvoir en commencer une nouvelle…
    Le caractère cyclique de cette putain de vie se retrouve dans chaque chose!!
    Le renouveau…c’est maintenant!
    Paradoxalement la Rêveuse restera si le Corbeau à besoin (d’un bon coup de pied au cul pour le faire avancer et bannir la nostalgie!)…il saura où me trouver…je lui fais confiance!

  3. 2 Marianne 16 fév 2013 à 16:03

    Quel égo surdimensionné! J’ai pris la peine de lire un ou deux articles…quel ennui! Des fautes et une synthaxe approximative. Je suis critique littéraire et je ne pouvais pas vous laisser dans l’erreur. L’erreur de croire que vous savez écrire. Heureusement vous semblez l’avoir compris en cessant de publier. Si vous désirez répondre à mon commentaire mon adresse mail est marianneg12@hotmail.fr
    Je vous offre un droit de réponse malgré le fait que les égos démesurés ont pour habitude de jouer d’indifférence. Bien à vous
    M.G

  4. 3 jackcorbeausauvage 17 fév 2013 à 9:27

    Amusant votre commentaire.
    Est-ce votre héroïsme qui vous pousse à me dire que je suis dans l’erreur de croire que je sais écrire ? Si c’est le cas, merci vous me sauvez…
    Des fautes, une mauvaise syntaxe, un égo surdimensionné, oui bien évidement, mais ici, seulement pour une fausse réalité ou je regarde la vérité qui m’entoure d’un œil amusé.
    Tout ce qui est ici n’est que passe temps, un défouloir, c’est pour moi et non pour vous que j’écris.
    Allez critiquer les vrai littéraires, ceux que vous jugez sans égaler (je vous donne moi aussi droit de réponse à cette jolie attaque frontale…), moi je ne suis que bouffonnerie…

Laisser un commentaire


Jack Corbeau Sauvage

Jack Corbeau Sauvage

Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

une maman a Istanbul |
Monologue : abia avec son... |
tireuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma boîte à émotions
| Journal de la Bioénergie
| Uzap !